Assurance habitation suite à un décès : ce qu'il faut savoir

Date de publication :
16/4/2024
Temps de lecture :
5
min.

En assurance habitation, tous les changements de situation doivent être déclarés, car ils nécessitent parfois des modifications de contrat. Que ce soit pour un changement de régime matrimonial ou un décès du souscripteur de contrat, les situations doivent être déclarées. Le décès est un changement de situation particulier qui nécessite de suivre une démarche particulière. WeSur vous explique aujourd’hui la bonne procédure à suivre.

Prenez une longueur d'avance pour la santé de votre animal et bénéficiez de cadeaux et contenus exclusifs !
Votre compagnon mérite ce qu'il y a de mieux. Offrez à votre animal une protection adaptée et à des tarifs avantageux. Bénéficiez d'offres exclusives, de cadeaux et de conseils sur-mesure. Votre animal et votre portefeuille vous remercieront !
Merci, vous recevrez une notification quand l'assurance animaux sera disponible !
On dirait que quelque chose n'a pas fonctionné..
Besoin d'une assurance efficace contre les punaises de lit ?
Assurez-vous dès à présent contre les dommages qu'elles pourraient causer. Obtenez une assurance adaptée pour vous protéger contre ces intrus indésirables.
Protégez-vous dès maintenant
Besoin d'un professionnel contre les ?
Ces nuisibles vous posent problème ? Faites appel à un professionnel pour les éliminer dès aujourd'hui et assurez-vous contre de futures intrusions indésirables !
Obtenez de l'aide rapidementObtenez de l'aide rapidementObtenez de l'aide rapidementObtenez de l'aide rapidementObtenez de l'aide rapidementObtenez de l'aide rapidementObtenez de l'aide rapidementObtenez de l'aide rapidement

L'assurance habitation suite à un décès

Lorsqu'un décès survient au sein d'un foyer, les préoccupations matérielles et financières demeurent inévitables, notamment en ce qui concerne l'assurance habitation. Cette assurance revêt une importance cruciale, offrant une protection contre les dommages ou les pertes liées au logement. Cependant, la survenance d'un décès peut soulever des interrogations quant à la continuité de cette couverture. Il est donc essentiel de comprendre les implications et les démarches à entreprendre dans de telles circonstances.

L'assurance habitation suite à un décès comporte des aspects spécifiques qui nécessitent une attention particulière. Parmi les questions qui se posent, figurent notamment celles concernant le maintien ou la résiliation du contrat, les bénéficiaires des indemnités, et les éventuels changements à apporter à la police d'assurance.

La déclaration du décès du souscripteur à l’assureur

Le décès de l’assuré doit être déclarée par sa famille ou ses proches. Pour permettre une modification rapide du contrat et de ses clauses, la famille de l’assuré défunt doit suivre une procédure particulière :

Déclarer le décès à l’état civil

Il faut déclarer le décès à l'état civil de la mairie proche de chez vous dans les 24 heures suivantes. Vous devrez vous munir du certificat de décès, de la pièce d’identité du défunt ainsi que de la vôtre.

Récupération de l’acte de décès

Assurez-vous d’en récupérer plusieurs afin de les envoyer aux différents organismes nécessitant une modification de contrat ou un arrêt d’assurance.

Envoi de l’acte de décès à l’assureur

Votre conseiller vous indiquera quelles sont les autres documents à envoyer suivant l’acte administratif auquel vous souhaitez procéder.

Lors du décès de l’assuré, ses biens et son logement continue d’être assuré sans demande particulière de sa famille. Pour maintenir son assurance en l’état, les proches devront s’acquitter de la prime d’assurance. Lors de vos démarches auprès de l’assureur du défunt, veillez à vous renseigner sur ses autres contrats d’assurances. En effet, il se peut qu’il ait souscrit à une assurance décès par exemple qui vous permettra de bénéficier notamment d’une rente.

WeSur, moteur de recommandations d'assurances personnalisé.

Découvrez également ces articles intéressants qui pourraient vous plaire :

L’assurance habitation prend-elle en charge les fuites d’eau ?

L’assurance habitation prend elle en charge les réparations ?

Assurance habitation et déménagement

Souscrire à une assurance habitation

Maintient ou arrêt de l’assurance habitation en cas de décès ?

Lors du décès du souscripteur, sa famille et ses proches ont plusieurs solutions quant à ses contrats d’assurance, et notamment ici l’assurance habitation :

Conservation du contrat d’assurance habitation.

L’héritier du souscripteur défunt peut décider de conserver le contrat en l’état. Il deviendra donc le souscripteur héritier. Pour ce faire, il devra fournir à l’assureur une copie de l'acte de notoriété des héritiers, une attestation de la famille et son RIB personnel pour les transactions.

Modification du contrat d’assurance habitation.

Lors du décès du souscripteur, les héritiers peuvent décider de modifier le contrat et ses clauses. En effet, la perte de l’assuré peut engendrer une suppression de certaines garanties par exemple.

Résiliation du contrat d’assurance habitation

La famille de la personne peut, suite à un décès,  décider de résilier tous ses contrats, et particulièrement le contrat d’assurance habitation si le logement n’est plus occupé par exemple.

L’assurance habitation multirisque avec un co-titulaire défunt

Lors du décès du co-titulaire d'une assurance habitation multirisque, cela peut engendrer des complications et des interrogations quant à la continuité de la couverture. En effet, dans le cadre d'une assurance habitation souscrite conjointement, la disparition d'un des titulaires peut remettre en question les modalités de la police d'assurance. Les implications varient selon les situations et les dispositions contractuelles préalablement établies. Dans certains cas, le contrat peut prévoir des clauses spécifiques concernant le maintien de la couverture en cas de décès d'un co-titulaire.

Cependant, il est nécessaire de contacter rapidement l'assureur pour notifier le décès et discuter des options disponibles. Des démarches administratives seront alors entreprises pour régulariser la situation et éventuellement ajuster les termes du contrat en fonction des nouvelles circonstances. Il est recommandé aux héritiers et aux ayants droit de se renseigner auprès de leur assureur afin de comprendre les implications juridiques et les possibilités qui s'offrent à eux pour garantir une protection adéquate du domicile familial en cas ou non de risque.

La résiliation d’un contrat multirisque habitation en cas de décès

La résiliation d’un contrat d’assurance habitation d’un souscripteur décédé peut se faire à l’initiative de la famille et des proches, mais aussi de l’assureur.

En ce qui concerne la volonté des héritiers de mettre fin au contrat multirisque habitation, ils devront procéder à quelques étapes précises et importantes à suivre :

  • L’assuré défunt est propriétaire d’un logement : la famille doit déclarer le décès sous 2 semaines auprès de l’assureur. Elle peut joindre sa demande de résiliation du contrat d’assurance habitation propriétaire dans le courrier qui annonce le décès à l’assureur. Ne pas oublier d’y joindre l’acte de décès. WeSur vous conseille cependant de ne pas supprimer complètement l’assurance habitation, mais de vous renseigner à propos de l’assurance habitation propriétaire non-occupant.
  • L’assuré défunt est locataire d’un logement : la famille devra joindre une pièce déclarative d’une autre assurance pour pouvoir résilier le contrat d’assurance habitation locataire.

La résiliation d’un contrat habitation se fera dans le mois suivant selon la loi Hamon. Bien sûr, les membres de la famille se verront recevoir la somme de trop-perçu de la part de l’assureur sur leur compte.

Conclusion 

En conclusion, la gestion de l'assurance habitation après un décès nécessite une compréhension précise des démarches à entreprendre. En agissant rapidement, en notifiant le décès à l'assureur et en ajustant si nécessaire les termes du contrat, les héritiers peuvent assurer la continuité de la protection du domicile familial. Il est recommandé de solliciter l'aide d'experts pour garantir une transition en douceur dans cette période délicate. Une lettre de notification du décès peut être nécessaire pour formaliser la démarche.

FAQ

1. Comment fonctionne l'assurance habitation en cas de décès de l'assuré ?

En cas de décès de l'assuré, son contrat d'assurance habitation continue de s'appliquer pour la période de validité restante. Les héritiers ont alors le choix de résilier ou de poursuivre le contrat, en fonction de leur situation et de leurs besoins. Dans le cas où le logement est vendu ou mis en location, il est important de vérifier si le contrat d'assurance habitation doit être modifié ou résilié.

2. Les héritiers sont-ils automatiquement couverts par l'assurance habitation de l'assuré décédé ?

Non, les héritiers ne sont pas automatiquement couverts par l'assurance habitation de l'assuré décédé. Si les héritiers souhaitent conserver l'assurance habitation du défunt, ils devront contacter l'assureur et effectuer un transfert de contrat à leur nom. Si les héritiers ne souhaitent pas conserver l'assurance habitation, ils peuvent résilier le contrat en envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception.

3. Est-ce que les primes d'assurance peuvent être remboursées en cas de décès de l'assuré ?

Oui, dans le cas où l'assuré a payé une prime d'assurance pour une période qui n'a pas été couverte par le contrat en raison de son décès, l'assureur doit rembourser les primes excédentaires aux héritiers. Pour ce faire, les héritiers doivent contacter l'assureur et fournir un certificat de décès.

4. Comment peut-on éviter des problèmes avec l'assurance habitation en cas de décès ?

Il est recommandé de communiquer à l'avance avec son assureur pour comprendre les conséquences en cas de décès et pour éviter des problèmes éventuels. Il est également conseillé de nommer un bénéficiaire dans le contrat d'assurance habitation, afin d'éviter des conflits d'héritage ou des retards dans le versement des indemnités.

5. Est-ce que les contrats d'assurance habitation prévoient une garantie décès ?

En général, les contrats d'assurance habitation ne prévoient pas de garantie spécifique en cas de décès de l'assuré. Cependant, il est possible de souscrire une assurance décès auprès d'un assureur spécialisé, afin de protéger sa famille en cas de décès prématuré. Cette assurance peut couvrir les frais liés aux obsèques, le remboursement de prêts en cours, ainsi que des indemnités pour la famille.

Noter cet article

Votre assurance habitation augmente de 5% chaque année
Comparer
Prêt à trouver simplement l'assurance qu'il vous faut au meilleur prix ?

Articles similaires

🍪 Les cookies vous accompagnent !